Quelques résultats des recherches réalisées par l'équipe de recherche de L'après-rupture,
sous la direction de Jean-Pierre Gagnon
( et quelques autres...)

La violence conjugale`
Gilles Vidal
http://lapresrupture.qc.ca/LA VIOLENCE 3 par Gilles Vidal-1.doc


Histoire et mensonges féministes
Léonidas Durandal
 ( http://www.aimeles.fr/)

 

La vérité sur les violences conjugales par Elisabeth BADINTER

 Dans les enquêtes et discours sur les violences conjugales, le partage des rôles sonne comme une évidence : les hommes sont coupables et les femmes sont victimes. 
Parcours d'un mensonge

Selon Manon Charbonneau du Centre de femmes L'éclaircie à LaPrairie
 
"Au Canada, c’est entre 8 000 et 16 000 personnes qui entreraient chaque année. Toronto et Vancouver seraient deux points de convergence pour le trafic des personnes et pour le trafic sexuel des femmes et enfants" , raconte Mme Charbonneau, qui explique que la traite serait contrôlée par le crime organisé russe et asiatique ainsi que la mafia vietnamienne et chinoise.
En ligne: http://monteregieweb.com/main+fr+01_300+Femmes__la_route_est_encore_longue.html?JournalID=27&ArticleID=687896

Il s'agit pourtant d'un mensonge féministe du type 300 000 femmes battues que les féministes radicales traînent depuis les années 80

A ce sujet, la recherche exhaustive de Claude Lachaine explique comment des féministes radicales ont pu tromper toute une population, sans jamais être inquiétées par Condition Féminine Canada, leur bailleur de fonds, ou par la justice criminelle.

Parcours d'un mensonge



L'article 810 du Code Criminel du Canada
Texte et commentaires


Analyse des derniers résultats de l'enquête sociale générale de Statistiques Canada ( 2009)
concernant la violence conjugale

Jean-Pierre Gagnon et l'équipe de recherche de L'après-rupture



12 décembre 2010
Quelques références quant à  la violence conjugale des hommes et des femmes
Par Yvon Dallaire



30 novembre 2010
What is the Profile of Domestic Violence Around the World

Hundreds of studies conducted in the United States have examined the nature and extent of domestic violence.  For example, a U.S. Centers for Disease Control survey reported that among young adults, half of all partner aggression was mutual, and 71% of the instigators of nonreciprocal partner violence are female. 


2 mars 2010

FEMALE INTIMATE TERRORISM
 In press, Journal of Aggression, Conflict, and Peace Research
Intimate Terrorism by Women Towards Men: Does it Exist?
Denise A. Hines
Clark University
Emily M. Douglas
Bridgewater State College
Author





20 décembre 2009
Les 5 pôles du féminisme

Un essai de François Brooks sur les différentes formes du féminisme



15 décembre 2010

THIRTY YEARS OF DENIAL OF KEY RESEARCH FINDINGS ON PARTNER VIOLENCE: IMPLICATIONS FOR PREVENTION AND TREATMENT
Murray A. Straus
Family Research Laboratory
University of New Hampshire
Durham, NH 03824 603-862-2594

(...)
 One is research on symmetry between men and women in perpetration of physical violence against a partner and symmetry between men and women in the motives and risk factors for PV. 
(...)


Novembre 2009

Le ruban blanc du mensonge






Appel à la vigilance de Christiane Pelchat, présidente du Conseil du statut de la femme sur les statistiques sur la violence conjugale : un affront à la vérité!

 http://lapresrupture.qc.ca/ChristianePelchatdansappelavigilanceduCSF.html



Le scandale des fausses statistiques du   ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec sur la violence conjugale

Par

Jean-Claude Boucher

Jean-Pierre Gagnon



Cliquez ici pour télécharger le texte intégral de la recherche en format PDF
Le scandale des fausses statistiques du MSSS et annexes.pdf

Version html:  Cliquez ici


L'enquête psychosociale de l'Agence de santé du Saguenay-Lac-St-Jean
ou
 Comment cacher les vérités qui ne plaisent pas aux Ministère de la santé et aux féministes professionnelles
Janvier 2009

Pour lire la recherche intégrale (Accès à l'information et résultats)  en HTML
http://lapresrupture.qc.ca/saguenay.html

Pour lire ce qu'en a dit  l'hebdomadaire Progrès Dimanche
http://lapresrupture.qc.ca/progresdimanche.html

 En novembre 2000, l’Agence de santé du Saguenay-La-St-Jean a mené l’Enquête psychosociale du Saguenay-Lac-St-Jean auprès d’un vaste échantillon de 3023 répondants représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus de la région. Le questionnaire de cette enquête psychosociale comportait une importante section sur la violence conjugale chez les répondants avec un conjoint actuel au moment de la tenue de l’enquête.

 Pour des raisons obscures, l’Agence de santé du Saguenay-Lac-St-Jean n’avait pas divulgué à ce jour les résultats détaillés de cette enquête, dont L’après-rupture a pu obtenir copie en vertu des dispositions de la Loi sur l’accès à l’information. L’après-rupture est heureuse de rendre les principaux résultats de cette enquête accessibles à la population québécoise.

 Chez les personnes âgées de 18 ans et plus qui vivaient avec un conjoint lors de la tenue de l’enquête, le taux annuel de la prévalence de la violence physique (toute forme) subie de la part du conjoint actuel au cours des 12 mois précédents s’élevait à 5,4 % chez les hommes, soit un nombre estimatif de 4 870 victimes, et à 2,4 % chez les femmes, soit 2 044 victimes, au sein de la population d’environ 175 000 hommes et femmes de 18 ans et plus que comptait la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean en 2000.

 Chez les hommes et les femmes, le taux de prévalence de la violence physique diminue avec l’âge des répondants. Il s’élève à 12,2 % chez les 18-24 ans et baisse à 4,9 % chez les 25-34 ans et à 3,2 % chez les 35-44 ans. Chez les plus de 65 ans, le taux annuel est de 0,4 %, soit 30 fois moins que chez les 18-24 ans. Le taux annuel de prévalence de la violence physique est de 10,3 % chez les hommes et le femmes dont le niveau économique est pire que la moyenne et de 3,1 % chez ceux qui se situent dans la moyenne. Il est de 3,6 % chez ceux dont le niveau est meilleur que la moyenne.

Le taux annuel de prévalence de la violence grave se situe à 1,3 % chez les hommes et à 0,8 % chez les femmes au Saguenay-Lac-St-Jean en 2000. En d’autres termes, 25 % des hommes et 32 % des femmes victimes de violence conjugale rapportent avoir subi de la violence grave au cours des 12 mois précédents, cependant le nombre estimatif d’hommes victimes de violence grave, soit 1 207, est environ deux fois plus élevé dans cette région que celui des femmes, soit 651.

 L’Enquête psychosociale a également mesuré le recours à la violence verbale ou psychologique. Les résultats montrent que  35,8 % des hommes et 34,3 % des femmes de 18 ans et plus vivant avec un conjoint ont subi de la violence psychologue au cours des 12 mois précédant l’enquête.

Ces résultats obtenus par L’après-rupture reposent sur l’un des  plus grands échantillons jamais employés au Québec pour mesurer la prévalence de la violence conjugale. Ils vont à carrément à l’encontre des interprétations véhiculées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec voulant que la violence conjugale soit exercée principalement par les hommes envers les femmes. Comme l’a montré récemment L’après-rupture dans un document intitulé Le scandale des fausses statistiques du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec sur la violence conjugale, les interprétations qui orientent les politiques et les interventions de ce ministère ont été élaborées sur une série de fausses statistiques diffusées à l’occasion de campagne de désinformation agressivement menées pendant plus de 20 ans à partir de 1980. Ces fausses statistiques tuent à tous les jours et constituent la forme la plus insidieuse de violence.




Le magazine professionnel L'Actualité médicale consacre son numéro du 27 janvier ( vol. 30. no 2) aux hommes sous le thème : 
Le MSSS a-t-il abandonné les hommes ? Financement communautaire.
Cet excellent dossier a été monté par le journaliste Michel Dongois, maintenant rédacteur en chef du magazine.
http://www.optionsante.com/1_la_une_act_med.pdf 
http://www.optionsante.com/2_dossier_act_med.pdf
http://www.optionsante.com/3_hommesetfiers.pdf


Les sous-thèmes abordés sont :
> - Mot de la rédaction : La testo et les dollars
> - Le plan d'action du MSSS se fait attendre (MIchel Lavallée)
> - Peur de la facture
> - 11 $ pour les femmes, 1$ pour les hommes
> - Éclairage sur les réalités masculines : La lumière de la Côte-Nord (Yvon St-Hilaire)
> - Le MSSS néglige la santé des hommes (Dr. Jean Mailhot)
> - Plus t'as d'argent...
> - Nous, on part de la testo et on évolue... (Dr. Jean Drouin)
> - Ce qui les incite à consulter (Dr. Jean Drouin)
> - Hypogonadisme acquis (Dr. Gilles Brisson)
> - Hommes en mouvement (Dr. Jean Drouin)
> - Andropause, un terme trop imprécis (www.andropause-irma.com)
> - L'andropause et les hommes : de trois choses l'une (Dr. Jean Mailhot)
> - L'homme un être silencieux (Dr. Gilles Laurin)
> - La santé masculine : une préoccupation récente
> - Ah ! Si les hommes étaient des femmes... (Brigitte Lavoie, psychologue)
> - Prévention du suicide
> - L'OMS plus motivée que le MSSS
> - Hommes menacés
> - Dames et échecs (Yvon Dallaire, psychologue)
> - L'aide officielle aux hommes en difficulté (au Québec, Michel Lavallée)
> - Hommes et fiers de l'être (Yvon Dallaire, psychologue)
> - À quand des programmes " Chapeau les gars " (Yvon Dallaire, psychologue)
> - L'hominisme
> (9 pages consacrées à la condition masculine)

> "La santé des hommes sera une priorité publique des années à venir." Dr. Jean Drouin


Le parcours d'un mensonge

ou comment quelques immigrantes illégales qui font l'objet de traffic au fin d'exploitation sexuelle deviennent des centaines de milliers dans la propagande victimaire féministe

Par
Claude Lachaîne du Mouvement Masculin-Pluriel

Cliquez ici pour télécharger le texte intégal de la recherche en format PDF:
cLachaineRecherche.pdf



Les statistiques douteuses de Statistique Canada sur la violence conjugale 1993

Les enquête générales et sociales de Stat Can de 1999 et 2004 sont venus corriger la méthodologie utilisée en 1993...les résultats des récentes enquêtes ne ressemblent en rien à ceux de 1993.
Les féministes utilisent à dessein l'enquête de '93...
Pour lire la critique...
StatCan93.html


Are Abuse Shelters Helping the True Victims of Domestic Violence?

Une recherche de RADAR SERVICES INC.sur la vraie nature des maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale
En ligne:  http://www.radarsvcs.org/docs/RADARreport-Are-Abuse-Shelters-Helping-True-Victims.pdf