Propos haineux et diffamatoires de féministes d'ici et d'ailleurs


For english speaking people, more quotes:  http://wiki.mensactivism.org/index.php/Radical_Feminist_Quotes



Chaire d'étude Claire-Bonanfant sur la condition des femmes

Projet de recherche: Internet et la violence: Le contrôle juridique des sites Internet violents envers les femmes. Analyse de la situation canadienne

En réponse aux progrès réalisés par les femmes en tant que citoyennes à part entière, est apparu, au Canada et ailleurs dans le monde occidental, un mouvement de « backlash » (mouvement de ressac) antiféministe, qui se manifeste de différentes façons. Entre autres, on assiste à la mise en ligne de sites Internet, par des groupes « masculinistes », dédiés à la promotion des droits des pères et des hommes. Ces sites sont en réaction contre les acquis des femmes, les groupes de femmes, et le mouvement féministe. En plus de déformer les faits concernant les femmes, ils sont souvent violents dans leurs propos envers le mouvement féministe et les femmes, dans leurs représentations des femmes, ainsi que dans leurs recommandations de toutes sortes. Leur discours attire l’attention des médias, en plus d’avoir beaucoup d’influence tant sur les hommes que sur les femmes. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir, entre autres, de ces groupements de menacer les acquis des femmes et d’inciter à la violence envers elles. Grâce à Internet, ces groupements propagent, à peu de frais, une vision misogyne qui attise la violence contre les femmes. Les sites « masculinistes » ne constituent qu’un des lieux de violence à l’égard des femmes sur Internet. S’ajoutent les sites de pornographie, de tourisme sexuel et de rencontre de femmes (pour des fins de prostitution ou autres).

Nous proposons d’analyser la réponse du droit canadien pour contrôler les sites Internet violents envers les femmes, sites produits par les groupes masculinistes. Cette recherche présente plusieurs défis pour le droit. D’abord, elle soulève la question de la liberté d’expression, droit fondamental protégé à l’art. 2 (b) de la Charte canadienne des droits et libertés. Où s’arrête la liberté d’expression? Ensuite, elle porte sur l’encadrement juridique d’un nouveau mode de communication, qui est difficile à contrôler par sa nature même. En effet, selon le principe de la territorialité des lois, les lois canadiennes n’ont d’effet que sur les sites Internet situés au Canada. De plus, comparativement à d’autres pays, le Canada semble en retard dans ce domaine. Il faudra donc regarder les solutions adoptées ailleurs. Le contrôle d’Internet commandera aussi des solutions internationales pour éviter les « paradis d’Internet ». Finalement, le droit peut ne pas considérer certaines manifestations, écrits ou images, comme violents ou haineux. Pourtant, d’autres domaines des sciences sociales offrent une interprétation différente de la violence. Voilà pourquoi nous ferons appel à certaines des définitions et cadres d’analyse utilisés dans de nombreuses recherches en sciences sociales en matière de violence verbale et psychologique pour élaborer des instruments de mesure du contenu violent de ces sites.

Ce projet de recherche est financé par le CRIVIFF (Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes) de l’Université Laval.





La haine des hommes


 <<” I desperately hope that one of these days some humiliated spouse will whack the guy with a frying pan. I'd give good money to see that”. >>
Margaret Wente
Globe and mail Columnist
Thursday February 11th 2010
 



 « Dire d’un homme que c’est un animal, c’est le flatter; l’homme est une machine, un godemiché ambulant »

Les hommes “… pourront se rendre au sympathique centre communautaire de suicide où ils pourront être « passés au gaz » doucement, rapidement et sans douleur. »

« Le mâle humain est un animal domestique qui, s’il est traité avec fermeté … peut être entraîné à faire la plupart des choses. »

Le Manifeste SCUM (Society to Cut  Up Men)
http://lapresrupture.qc.ca/misandrie.html
  Et disponible sur une centaine de sites internet féministes sans aucune poursuite criminel pour discours haineux ou incitation à la violence et au crime...

"ne vois-tu pas ton nom le mien
le nom de chaque femme écrit en lettres de sang
sur l'ardoise grinçante d'une haine entretenue de si loin"
Élaine Audet
Odes aux survivantes

 « Le machisme tue tous les jours, alors que le féminisme n’a jamais tué personne»

Ariane Émond

Colloque Comment ça va, les hommes tenu à Montréal, le 15 novembre dernier à l’Hôtel Hilton
 

Lors d'une manifestation (sans permis) féministe récente, dans une rue résidentielle de Montréal...



Manif féministe


Quelle douceur féminine

Boff

Pour la préparation de ces manifestation:http://www.antipatriarcat.org/antimascu/affiche1.pdf 

"La Coalition anti-masculiniste est un rassemblement d'individus travaillant depuis quelques mois à organiser la résistance, face à la mouvance masculiniste en général, mais plus spécifiquement face au Deuxième Congrès Parole d'Hommes, qui polluera les locaux de l'Université de Montréal du 22 au 24 avril prochain."
 Coalition anti masculiniste
http://www.antipatriarcat.org/antimascu/ 


La violence au féminin
Logo de la coalition"Avortons leur congrès"
Ont collaboré:
 


« J'estime que la haine envers les hommes est un acte politique honorable et valable, en cela que les opprimées ont droit à la haine de classe contre la classe qui les opprime. »

Merle Morgan, éditrice du MS Magazine (le Magazine Melle)


« Établissons une bonne chose une fois pour toutes : les hommes mentent lorsqu’ils disent qu’eux aussi sont victimes de sexisme ; il est impensable qu’il puisse exister un mouvement de libération des hommes. »
Robin Morgan, éditrice de MS Magazine


« À long terme, la libération des femmes libérera évidemment les hommes, mais à court terme, cela leur coûtera la perte d’énormes privilèges qu’ils lâcheront volontairement ou facilement. Le sexisme n’est pas la faute des femmes : accuser vos pères, pas vos mères. »

Robin Morgan, éditrice de MS Magazine


"L'homme nouveau, celui qui sera l'égal et le complément de la femme, ne peut sortir que d'une famille où les pouvoirs ne sont pas entre les mains d'une femme seulement." 
CHRISTIANE OLIVIER, psychanalyste, Les fils d'Oreste ou la question du père, Flammarion




« Mes sentiments au sujet des hommes sont le résultat de mes expériences. J’ai très peu de sympathie pour eux … Ils ne valent pas un haussement d’épaules. Ce qu’ils sont en tant que personnes, leurs hontes ou leurs désirs me laissent totalement indifférente. »

Marilyn French, The Women’s room



« J’ai de la difficulté à imaginer l’homme idéal. En tant que je suis concernée, l’homme est le résultat d’un gène endommagé. Les hommes prétendent être normaux, mais tout ce qu’ils font, assis là, avec des sourires insignifiants dans leur face, c’est de produire du sperme. C’est ce qu’ils font tout le temps. Et ils n’arrêtent jamais. »
Germaine Greer, en réponse à une entrevue où elle niait
avoir déjà dit que « l’homme idéal était une femme avec un concombre. »


« Plus j’ai de renommée et de pouvoir, plus j’ai de possibilités d’humilier les hommes. »
Sharon Stone à une émission de David Letterman


« Empoisonnement à la testostérone : Jusqu’à maintenant on croyait que le taux de testostérone de l’homme était normal … Mais quand on considère l’anormalité de leurs comportements, on ne peut qu’émettre l’hypothèse que tous les hommes souffrent d’empoisonnement à la testostérone. »
 
A Feminist Dictionary
, éd. Kramarae & Treichler, Pandora Press, 1985



« Qui se préoccupe des sentiments des hommes ou de leurs supposées souffrances ? Ils ont eu 2 000 ans de domination et regardez le gâchis qu’ils ont fait. C’est maintenant à notre tour. Mon seul commentaire face aux hommes qui n’aiment pas mes propos, c’est tant pis pour vous, et si vous vous mettez sur mon chemin, je vous écrase. »

Liberated Women, Boronia, Herald-Sun, Melbourne, 09.02.1996




"La femme telle que se la représente la société patriarcale est un être dont les frontières physiques ne sont pas "étanches" : contrairement à l’homme, les frontières physiques de la femme peuvent être violées (comme on une armée viole une frontière) par la pénétration. Mieux : ce "viol" de l’intégrité physique féminine est la marque de la supériorité masculine sur la femme, et c’est sur ce mode "guerrier", "envahisseur", que tout homme dans une société patriarcale est appelé à vivre l’acte sexuel".
M Toneletto
Les chiennes de garde
 http://www.chiennesdegarde.org/article.php3?id_article=451

Et un peu plus loin, dans leur manifeste...
"dénoncer la réalité des violences et des injures sexistes faites aux femmes" 
http://chiennesdegarde.org/cdgmanifeste

"un homme est excité par une femme et ne peut se raisonner "
Yanne
http://chiennesdegarde.org/article.php3?id_article=446

Pour une quantité extraordinaire de propos haineux, diffamatoires ou sexistes, il suffit de relire les transcripts de la Commission parlementaire intitulée: Vers un nouveau contrat social pour l'égalité entre les hommes et les femmes, particulièrement les propos de Mme la député de Terrebonne Jocelyne Caron, mais non limitativement...
http://www.assnat.qc.ca/fra/37Legislature1/DEBATS/journal/cas/050927.htm
et ses autres interventions ...genre...
Cela étant dit, oui il existe au Québec, mais pas seulement au Québec, au niveau international, un courant dit masculiniste. Ce courant dit masculiniste, c'est un courant d'hommes parfois associé à des femmes qui tiennent des propos haineux envers les femmes et envers le mouvement féministe. Et quant à moi, ce courant utilise exactement le même cycle bien connu de la violence conjugale faite aux femmes, c'est-à-dire on attaque les femmes, on attaque le mouvement féministe par ses porte-parole d'abord puis on a étendu ses actions au niveau de la collectivité. On utilise les mêmes moyens par rapport à la collectivité que les moyens utilisés individuellement, c'est-à-dire on utilise des faits erronés, on présente parfois un langage calme, posé, un langage qui semble très raisonnable – ça aussi, c'est utilisé au niveau de la violence conjugale – pour mieux détruire la personne et pour mieux nous détruire comme collectivité québécoise. On part de faits particuliers et on les étend en présentant comme si c'était systémique, alors que ce ne l'est pas. Alors, oui il y a un courant masculiniste au Québec actuellement qui existe aussi au niveau international et ce mouvement-là, je le dis bien simplement, et c'est la première fois que je le dis comme ça, mais utilise exactement le même cycle, ce que nous dénonçons, que nous connaissons, que nous comprenons bien de la violence conjugale faite aux femmes.’  

et le "rapport et recommandation à la suite des auditions"
"la grande majorité des groupes appuient l'objectif poursuivi par le document de consultation: l'atteinte d'une véritable égalité entre les femmes et les hommes et l'élimination de toutes les discriminations sur la base du sexe (...) un meilleur soutien de l'État doit être obtenu(ex: l'équité salariale, la discrimination positive à l'embauche..."

"On insiste pour que des mesures soient élaborées afin d'interdire les sites électroniques qui prônent diverses formes de violence envers les filles et les femmes"

Commission des affaires sociales Décembre 2005

Et le Plan d'action 2007-2010 "Pour que l'égalité de droit devienne une égalité de fait" présenté par la ministre Théberge ce 17 décembre 2006, plan d'action sexiste, préparé par des féministes radicales notoires et qui sera à toute fin pratique géré par les féministes professionnelles du Conseil du statut de la femme et par la Ministre de la famille, des aînés et de la condition féminine
"le gouvernement du québec se dote de plusieurs outils qui lui permettront de faciliter et de bien ancrer
dans l’appareil de l’état sa gouvernance de l’égalité entre les femmes et les hommes pour réaliser la
politique pour l’égalité entre les femmes et les hommes.
le gouvernement réaffirme d’abord le maintien d’un ensemble de structures organisationnelles qui
travaillent pour l’égalité des sexes (sic) au sein de l’état : le ministère de la famille, des aînés et de la Condition
féminine créé en juin 2006, le Secrétariat à la condition féminine – qui anime et soutient le réseau des
responsables de l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’appareil gouvernemental – ainsi que le
Conseil du statut de la femme et sa structure régionale."
Plan d'action 2007-2010
http://www.mfacf.gouv.qc.ca/publications/pdf/CF_egalite_politique.pdf
http://www.mfacf.gouv.qc.ca/publications/pdf/CF_egalite_planaction07-10.pdf 


 « Je veux voir un homme battu jusqu’a ce qu’il soit une pulpe sanglante, avec un soulier à talon haut enfoncé dans la gorge, comme un cochon avec une pomme dans la bouche. »

Andrea Dworkin; de son livre Ice and Fire (glace et feu)
 


Et pour ceux qui n'y croiraient toujours pas voici quelques sites internet qui répandent la haine des hommes, sans être inquiété par quelque forme de contrôle de justice: 

La Gynarchie y est enseignée sous différents aspects, dans un but essentiellement pratique : former les hommes à la servitude effective envers les Femmes, lesbiennes ou pas.    
C'est à Celles-ci que notre Ecole est avant tout dédiée : à toutes les Femmes conscientes de leur supériorité définitive sur le genre masculin.

Male: inferior gender of the human race
Female supremacy: 
The condition of Females being supreme, with supreme authority and power over all males, based on a belief in the inherent superiority of the Female gender over the male gender, and the correlative necessity for the subordination of males to Females in all relationships and situation's. 

http://school.gynosupremacy.net/viewtopic.php?t=21

 http://gynosupremacy.net/modules.php?name=News&file=article&sid=28http://gynosupremacy.net/modules.php?name=News&file=article&sid=28

http://gynosupremacy.net/modules.php?name=News&file=article&sid=28

http://www.gynarchy.org/forum/viewtopic.php?t=163&sid=b15709d2a8671703615c6a9cc6905849http://www.gynarchy.org/forum/viewtopic.php?t=163&sid=b15709d2a8671703615c6a9cc6905849
 

http://www.gynarchy.org/forum/viewtopic.php?t=188&sid=b15709d2a8671703615c6a9cc6905849

http://feministing.org/?cat=10

http://feministing.org/?p=76

http://www.gynarchy.org/texts.htm


http://deonto-famille.info/index.php?board=23.0



Et pour ceux qui aiment les collections complètes de propos haineux anglophones -- et oui, les féministes radicales du Québec n'ont pas le monopole--- en voici toute une liste:
 http://www.fatherhoodcoalition.org/cpf/newreadings/2001/feminist_hate_speech.htm


Men are generally more careful of the breed of their dogs and horses than of their children.
William Penn, Fruits of Solitude



Diffamation et mensonges



Texte de l’allocution présentée par Martin Dufresne dans le cadre de la Conférence québécoise sur la violence conjugale, présentée du 26 au 28 mai 2004 à l’Université de Montréal, organisée par le Regroupement provincial des maison d'hébergement et de transition pour femmes et enfants victimes de violence conjugale  http://www.maisons-femmes.qc.ca/
Les extraits qui suivent son publiés à: http://www.antipatriarcat.org/cmcs/titre.php?id=1000
 "Et cela a réussi à créer un mouvement, un mouvement international très lourd, très efficace, d’hommes qui n’ont rien d’autre à faire que de dépenser tout leur argent en frais d’avocats pour harceler leur ex (...)
 "Avec l’appui de la vieille garde freudienne, ces homme ralliaient déjà il y a vingt ans les conjoints violents, les divorcés-séparés en rogne, les hommes qualifiés d’" en détresse "(...) "
"Comme beaucoup d’autres hommes, logés ici et là dans le réseau, ces masculinistes de la première heure, les GillesRondeau, Jacques Broué (...)"
 "Perte de crédibilité qui vient, entre autres, du travail des masculinistes. En effet, ceux-ci font avancer certains droits pour le moins discutables : le droit à l’inceste, le droit à la garde ou à l’accès des enfants quoi qu’aient fait les pères auparavant, le droit à ne pas payer de pensions alimentaires, le droit de violenter sa conjointe et de se voir offrir les services du CLSC plutôt qu’une peine de prison ou une perte de privilèges parentaux…"
" (...) on a vu des années récentes où tous les budgets provinciaux de prévention du suicide allaient aux hommes."
" En ce sens, il y a un travail qui s’impose pour reconnaître chez le batteur de femmes le modèle même du masculiniste.Ce n’est sans doute pas un hasard si on trouve autant de conjoints violents dans les rangs des organisations masculinistes."
" vous allez, par exemple sur le site de L’Aprèsrupture et vous voyez une photo de Paul Martin souriant en compagnie du président de l’Après-Rupture. Clic, clic, vous allez sur une autre page de leur site et vous trouvez une glorification de Marc Lépine"
"(...)
à finalement tenir tête à leurs diffamations, insultes et manœuvres de sabotage."


"Grâce à Internet, ces groupements propagent, à peu de frais, une vision misogyne qui attise la violence contre les femmes."
"Les sites « masculinistes » ne constituent qu’un des lieux de violence à l’égard des femmes sur Internet"
Chaire d'étude Claire-Bonanfant sur la condition des femmes Voir encadré
http://www.etudesfeministes.fss.ulaval.ca/ChaireClaire-Bonenfant/projets_recherche.html#internet  


  "Le site du groupe québécois L’Après-rupture (www.lapresrupture.qc.ca), par exemple, affiche des propos sidérants contre les femmes en général et les féministes d’État. Les personnalités - hommes ou femmes - qui défendent des positions féministes sont qualifiées de «vaginocrates», «intégristes» ou «féminazies». Les attaques personnelles sont courantes et féroces."
Ariane Émond
Gazette des femmes, Vol. 24, no 6, Mars-Avril 2003, p. 19-37  http://gazettedesfemmes.com/recherche/?F=recherche&idt=&affart=3221


Lettre ouverte à Gilles Rondeau
22 décembre 2004

 
Vous ne pouvez ignorer l’existence de cette diffusion massive du rapport de votre comité de travail sur ce site (comme sur celui du groupe antiféministe L’Après-Rupture). Avez-vous donné votre accord ou obtenu celui du Ministère de la santé et des services sociaux MSSS à cette exploitation systématique de son document de consultation sur un site de propagande haineuse dirigée contre des femmes ? (...)
 
Pourtant, nous vous mettons au défi de trouver sur le Web, sous la plume d’une femme, des insultes aussi grossières, méprisantes, systématiques et persistantes que celles qui accompagnent votre texte sur ce site Web.
 

Sylvain Côté
James Douglas
Nicolas Doyon
Martin Dufresne
Nicolas Lefebvre Legault
Jean-Michel Roy
Jacques Saintonge
du Collectif masculin contre le sexisme

Ugo Barrette
Yannick Demers
Sébastien Duclos
Benoît Lacoursière
du groupe Hommes Contre le Patriarcat



« Nos recherchent nous indiquent que 50 % des femmes mariées sont battues. »
Lenore Walker, SF Chronicle




"Yvon Dallaire, clame ouvertement dans ses propres écrits sa défiance, voire sa haine des féministes, et légitimise la violence faite aux femmes. Qu'on le nomme masculinisme ou hominisme, ou qu’on tente de le faire passer sous couvert d’un discours de gauche, pour nous ce mouvement reste le même, un mouvement réactionnaire, rétrograde, voire misogyne et anti-féministe."
 Antipatriarcat

 http://www.antipatriarcat.org/radical/titre.php?id_support=2 


Faire passer tous les hommes pour des batteurs de femmes...Une video de Amnesty international!
 http://www.onemanfight.com/


À toutes les femmes du monde entier
Celles qui se font exciser
Mutiler, violer, assassiner
Sous le contrôle d'un phallus bandé

Maude Marcaurelle
http://www.antipatriarcat.org/radical/titre.php?id_chanson=revolte

 "Mais sait-on seulement le plan de match des hommes violents et de leur lobby ? Cela commence à se savoir* : l'immunité pour leurs voies de fait, des restrictions sauvages au droit du divorce, la suppression des pensions alimentaires pour enfants, la reprivatisation des violences sexistes, des espaces non mixtes où supprimer la concurrence des femmes. Voilà les propositions qui émergent des groupes et centres pour hommes comme Autonhommie ou L'Après-rupture, où les militants " masculinistes " chauffent à blanc la frustration de ceux pour qui le pouvoir, c'est comme l'identité personnelle, c'est pas négociable. "
Martin Dufresne
 http://www.antipatriarcat.org/cmcs/titre.php?id=1011

"C'est aussi découvrir un lobby d'incitation et d'appui à la criminalité sexiste et confirmer les témoignages des femmes à qui elle est infligée, sur un continuum allant du harcèlement au meurtre"
Martin Dufresne
 http://www.antipatriarcat.org/cmcs/titre.php?id=1001


"Je compte distribuer des traductions de textes américains et parler de ce qui se passe au Québec, au Canada et aux USA, notamment de l'implication du lobby des pères qui travaille à restructurer le patriarcat (pouvoir des hommes en tant que pères) sans égard à quelque responsabilité masculine, au travail parental effectué (retour à des privilèges légitimés par la biologie) et surtout aux intérêts réels des enfants et d'une société égalitaire. Je veux faire état des stratégies masculiniste sd'utilisation des médias, des professionnels de la santé, des politiciens conservateurs et progressistes, et des organisations de type communautaire. Perspectives sur ce que l’on peut faire face à ce putsch"
Martin Dufresne
 http://netx.u-paris10.fr/actuelmarx/m3fem.htm

"La langue macho, (...) une stratégie visant des gains concrets, quantifiables, et où plus un homme acquiert bonne conscience, plus il peut aller loin dans l'oppression et même le crime."
Martin Dufresne
 http://1libertaire.free.fr/masculinism3.html

"Les résultats de l'Enquête nationale sur la violence faite aux femmes de Statistique Canada (1993) révèlent que 34% des Québécoises ont été victimes d'au moins une agression sexuelle depuis l'âge de 16 ans et que 3% des femmes sont victimes d'une agression sexuelle chaque année. En se basant sur la population féminine du Québec de 1999, on estime qu'environ 111 928 Québécoises seraient victimes d'une agression sexuelle chaque année et plus de 1 220 000 femmes ont subi une agression à caractère sexuel depuis l'âge de 16 ans."
Regroupement québécois des centres d'aide aux victimes d'Agression sexuelle
 http://www.rqcalacs.qc.ca/



 ( Les groupes masculinistes) "Ici au Québec, ce courant est incarné par des groupes comme Entraide pères-enfants séparés, Fathers 4 Justice et parmi les groupes les plus connus, l’Après-rupture et le Groupe d`Entraide Aux Pères et de Soutien à l’Enfant (GEPSE). "

"l’Après-rupture est un organisme sans but lucratif chapeauté par le non moins notoire Gérard P. Lévesque."

 
"Ainsi, les masculinistes affichent une peur des autres cultures et tiennent mordicus à la tradition blanche catholique si chère à l’extrême droite. Enfin, tant les groupes de défense des droits de l’homme que les conservateurs partagent cette même xénophobie. "
E. Morraletat
http://nefac.net/node/1811

"Le mouvement "masculiniste", c’est un mouvement de résistance à l’égalité, c’est un mouvement de défense des
privilèges masculins traditionnels et d’extension des privilèges masculins à de nouveaux privilèges. C’est un mouvement de droite, comme il y a eu des mouvements de droite dans les enjeux raciaux par exemple. Il y a eu le Klu-Klux-Klan qui a défendu les privilèges des blancs lorsque les noirs ont commencé à avoir eu des droits."
Martin Dufresne
http://www.sos-papa.net/pages/arte.pdf 



Un échec personnel d’un homme face à une femme est suffisant pour le rendre aveugle
Francis Dupuy-Déry
http://www.antipatriarcat.org/hcp/section.php?section=titre&id=1016

  "Ce mouvement, (masculinisme) essentiellement antifeministe, cherche a reserver aux hommes des privileges sociaux et des mesures de soutien selectif en faisant passer des hommes pour les victimes de comportements interesses qu'ils choississent: viol, decrochage scolaire, alcoolisme, toxicomanie, violence, crime, suicide, etc. Enjeux: marginaliser le feminisme par un mouvement contraire, budgets (...)"
Martin Dufresne
 http://1libertaire.free.fr/masculinism2.html


« Tout rapport sexuel, même la sexualité consensuelle dans un mariage, est un acte de violence perpétrée par un homme contre une femme." »

Catherine MacKinnon


« Et si le violeur professionnel doit être séparé du mâle hétérosexuel dominant moyen, cela ne peut être quune différence quantitative. »

Susan Marx; Rape: The All American Crime (Viol: Le crime typiquement américain)


" Les preuves des violences infligées sont habituellement très explicites lorsque les policiers arrivent sur les lieux. Ce qui se passe, c'est que l'appareil judiciaire continue à trouver des façons de protéger les maris agresseurs."
Martin Dufresne
http://www.eurowrc.org/01.eurowrc/06.eurowrc_fr/canada/24.fr_canada.htm 



Mépris
 
 

« Le rôle du parent visiteur, est celui d’un observateur privilégié qui, dans un rôle secondaire, apporte amour et soutien à l’enfant.»

SUPREME COURT LAW REVIEW— vol. 6 (2d ) : 453, page 461-462

Case : Young and P.(D) – Juge Claire L’Heureux-Dubé and Cory and Iacobucci JJ.

Case : Moge vs Moge, 1992 — Juge Claire l’Heureux-Dubé:



«En 30 ans de pratique, je n’ai pas vu un ou une juge qui ait, comme on dit, un agenda contre les hommes. On peut se tromper, admet-elle, mais le seul grand principe qui nous guide, c’est le meilleur intérêt de l’enfant»

Claire l'Heureux-Dubé
http://gazettedesfemmes.com/recherche/?F=recherche&idt=&affart=3221

"L'Après-Rupture avait eu l'habilité, dans son mémoire, de ne pas revenir avec des propos haineux qu'on reçoit chaque jour sur nos courriels, mais il était très clair que, dans leurs interventions effectivement, ils sont revenus au naturel et qu'il était très clair que, pour l'opposition, nous avions pris la décision de ne pas poser de questions à ce groupe parce qu'on considérait qu'effectivement c'est un groupe qui depuis quelques années nous envoie régulièrement de la propagande haineuse, et donc qu'on ne pouvait accorder une crédibilité à ces propos."

Propos d'une député ultra féministe siégeant sur la Commission de l'égalité pour les femmes, Jocelyne Caron, pendant les audiences de ladite commission 

 
« Je crois que les femmes ont une capacité de compréhension et de compassion qu’un homme, à cause de sa structure, ne peut avoir. Il n’a pas cette capacité parce qu’il ne peut l’avoir. Il en est incapable. »
Barbara Jordan, Former Congresswoman


« Le mâle : (il) représente une variante ou une déviation d’une catégorie de femelles. Les premiers hommes étaient des mutants … le sexe mâle représente une dégénération et une déformation de la femelle. » « L’homme : une forme de vie dépassée … une créature ordinaire à surveiller … un homme-bébé. »
A Feminist Dictionary
, éd. Kramarae & Treichler, Pandora Press, 1985



"Une publicité est sexiste quand:

Elle établit des normes physiques et comportementales au détriment des femmes "

 "
Contribue à diminuer l'estime de soi des femmes en voulant les "perfect-stylisées"

http://10fp.com/mediaction/LaMeute.htm 

 "Moi je suis plus intéressée à entendre des hommes qui ont des solutions à proposer, des points de vues constructifs et positifs et qui reconnaissent l’importance de la place des femmes dans notre société.»  
 http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Fevrier2004/26/c4610.html
"A cette occasion, Mme Courchesne a tenu à préciser qu'elle sera une ministre à l'écoute de l'ensemble des Québécoises et des différents groupes de femmes qui les représentent et qu'elle défendra avec ardeur leurs intérêts.
»

 "Je convie le mouvement des femmes et toutes les personnes intéressées par cette question à
contribuer par leurs opinions, leurs réflexions et leur engagement à cette tâche qui bénéficiera
 à l'ensemble de la société québécoise"
http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Fevrier2004/26/c4610.html
 
"J'invite les femmes du Québec à m'accompagner dans la marche vers une égalité pleine et entière, a conclu la ministre. » http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Mai2003/05/c8105.html
Ministre Michelle Courchesne



« Je pense qu'il faut regarder une réalité qui est justement celle de motiver, d'encourager, d'inciter les pères à être des pourvoyeurs. »

Louise Harel (Parti Québécois), ministre de la Sécurité et du Revenu du Québec,
en commission parlementaire sur la nouvelle loi sur la perception des pensions alimentaires (calculées à partir de « tables » et sur le revenu net "après impôts") à Québec le 3 septembre 1996


«La question n'est pas de savoir si les hommes aussi vivent des difficultés …on ne doit pas porter la même attention à leurs problèmes qu'à ceux des femmes. Parce que les hommes ne peuvent pas être discriminés en tant qu'hommes, ils ne vivent pas de problèmes en tant que groupe, mais en tant qu'individus»

Michèle Asselin, présidente de la Fédération des féministes du Québec.



« Les hommes sont coupables de la « violence faite aux femmes quotidiennement sous toutes ses formes ».

Polytechnique, 6 décembre, Éditions de Remue ménage, 1990)



Le massacre des femmes dure depuis 25 siècles; la violence est généralisé et natteint que les femmes.

Louky Bersianik



« Marc Lépine était aussi vieux que lHOMME et son mépris pour les femmes. »

Nicole Brossard (La Presse 21/12/1989)



« Tous les hommes sont des violeurs, et ne sont rien dautre. »

Marilyn French, auteure; (plus tard, conseillère à la campagne présidentielle de Al Gore)


"Notre identité sexuelle:
Nous voulons nous définir comme nous le désirons au niveau de notre sexe, de notre genre et de notre apparence."
Les panthères roses
http://www.lespantheresroses.org/actionpassee/pinkpanthers_prochoice.htm


Quelques mythes
 

L'expression féminazisme a été attribuée à l'organisme l'Après-rupture par
quelques députés provinciaux sans beaucoup d'envergure qui ont monté
l'affaire en épingle et l'utilisent comme prétexte pour bannir l'organisme.
L'Après-Rupture qui, selon les députés bas de gamme en question, serait un
organisme haineux et quand on demande ce qui les qualifie comme organisme
haineux, on nous cite immanquablement le terme féminazisme.
Le 16 mars 2002, madame Sue Edelman alors ministre au parlement du Yukon
pour les questions féminines, la Santé et les Affaires sociales et Ministre
responsable de la Commission de la santé et de la sécurité au travail
adressait par courriel un message au personnel du cabinet dont elle faisait
partie. Il était intitulé Mort du mouvement de la femme. En voici un
extrait:
«J'ignore à quel moment j'ai commencé à remarquer que les organisations
féminines ordinaires ont disparu et que les féminazies, qui ont une vision
très étroite de la plupart des choses, ont soudainement eu le droit de dire
que parce que je n'étais pas d'accord avec elles, je n'étais plus une
féministe, parce que je ne partageais pas leur point de vue radical, je
n'étais plus intéressée à l'égalité de la femme... »

Version originale:I don’t know when I started noticing that the mainstream women’s
groups were disappearing and that the femi-nazis who have very narrow
points of view about most issues – suddenly got the right to say that
because I disagreed with them – then I was no longer a feminist –
because I disagreed with their radical point of view – I no longer was
interested in women’s equality.” Edelman goes on to say that maybe
feminism’s time has passed. “Perhaps the feminism of my mother’s time
that brought us Whitehorse Transit and Kaushee’s Place – is outdated or
not needed anymore.”
Source:http://www.fathers.ca/premier_weighs_minister's_offer.htm


"des études canadiennes et américaines confirment que les travailleuses sont encore victimes de harcèlement sexuel (de 35 à 45% des travailleuses). Ces études démontrent aussi que les victimes de harcèlement sexuel portent peu plainte. En effet, seulement 10 à 20% des victimes de harcèlement sexuel le dénoncent à un superviseur ou à une personne en autorité "

Chaire d'étude Claire-Bonanfant sur la condition des femmes


"on constate facilement que *l'ensemble* de la societe sert de reseau e soutien aux hommes, quoi qu'ils fassent, quels que soient leurs torts.
Par exemple, on blamera beaucoup moins un homme qui neglige - ou meme tue - ses enfants qu'une femme, meme si elle est profondement deprimee; les gens qui ont grandi dans une famille dysfonctionnelle seront plus portes a blamer leur mere que leur pere, avec l'appui d'ideologues masculinistes qui profitent des medias cette semaine et dont les demandes de subvention ont eu la faveur du gouvernement dans ce dossier. Bref, pour contribuer a faire baisser le nombre de suicides, tous sexes confondus, cessons de proteger le pouvoir des gars puisque celui-ci est un de sprincipaux facteurs acculant les femmes et d'autres groupes marginalises/ domines a la detresse."
Martin Dufresne
http://1libertaire.free.fr/masculinism2.html


 "Le Collectif masculin contre le sexisme a manifeste aujourd'hui devant la Maison de Radio-Canada à Montréal pour rappeler que la violence des conjoints et des pères continue  à tuer chaque année une cinquantaine de 50 femmes et enfants au  Québec, malgré leurs appels à l'aide "
Martin Dufresne
http://www.eurowrc.org/01.eurowrc/06.eurowrc_fr/canada/24.fr_canada.htm

 "Au Québec, une femme sur quatre a déjà été victime de violence de la part de son conjoint ou de son ex-conjoint." (*)
Communiqué de la Fédération des Femmes du Québec

"En effet, doit-on rappeler que toutes les 45 secondes, un viol est commis aux États-Unis? "
"Ainsi, une femme meurt dans le monde à chaque 3 minutes suite à un avortement clandestin raté."

E. Morraletat
 http://nefac.net/node/1811

 
« L’ovule, cent fois plus gros que le spermatozoïde qui le fertilise, contient tout le bagage génétique dont l’enfant aura besoin. La femme constitue donc le sexe originel, le sexe de base, la norme biologique dont l’homme est seulement une déviation. »
Rosalind Miles, Times Higher Educational Supplement



« À quel point, les hommes obsédés et assoiffés de pouvoir qui achètent du matériel pornographique impliquant des enfant, sont-ils différents de tous ces hommes dits « normaux » qui sont convaincus de la nécessité d’être violents et de conquérir sexuellement la femme, et qui croient avoir la permission de le faire ? »
 
Gloria Steinem, éditrice




« La relation hétérosexuelle est l’expression la plus pure, la plus formalisée du mépris pour le corps de la femme. »
Andrea Dworkin, The Rape Atrocity and the Boy Next Door




« Si le violeur professionnel doit être distingué du mâle hétérosexuel dominant moyen, cette différence ne peut être qu’essentiellement quantitative. »

Susan Griffin, Rape : The All-American Crime



 
« Quand une femme orgasme dans les bras d’un homme, elle collabore avec le système patriarcal, elle érotise sa propre oppression. »
 
Sheila Jeffrys




« Comment réussir à détruire l’unité familiale ? … afin que les femmes puissent établir une communauté d’entraide et de combat collectifs. En quittant leur mari, les femmes se sentiront plus libres et deviendront économiquement indépendantes, soit par le travail ou l’assistance sociale. »
 
Roxanne Dunbar, Female Liberation




 
« Nous ne ferons pas disparaître les inégalités entre les hommes et les femmes tant que nous n’aurons pas détruit le mariage. »
Robin Morgan, Sisterhood Is Powerful
, p. 537



« La majorité des femmes/mères mettent de côté ce qu’elles sont d’unique et d’humain lorsqu’elles se marient et élèvent des enfants. »
Phyllis Chester, Women and Madness
, p. 294

 

« Nous vivons un véritable retour aux valeurs familialistes » déplore Michèle Asselin, coordonnatrice de la Coalition féministe pour une transformation du système de santé et des services sociaux. Rapporté par la Gazette des femmes, vol. 23, no 1, p. 8



La principale menace à l’égalité s’avère… les enfants. Parce qu’ils rendent les femmes pauvres.
Élizabeth Fox-Genovese, Gazette des femmes, vol. 20, no 3, p. 24




 "Entre autres, les hommes ont moins que les femmes le sentiment d'etre pris
dans un cul-de-sac. Et ils ont raison:

- salariés gagnent 150% de ce que font les femmes salariees

- acces a 10 fois plus d'emplois en moyenne, dont les emplois col-bleu les mieux payes, l'informatique, etc.

- beaucoup moins de responsabilites incontournables et non payees (soins aux enfants, aux handicapes, aux aines en perte d'autonomie)

- presque jamais pieges dans situations de violence et de terrorisme psychologique Quand des hommes se suicident - ils completent plus souvent le suicide pque les femmes - la statistique de 80% dont on nous bat les oreilles cette semaine - parce qu'ils utilisent des moyens violents, parce que les armes a feu sont entre leurs mains a eux, cause d'un certain gout du spectaculaire (le suicide exemplaire, lance a la face de la societe...) et pare qu'ils ont moins le souci des survivants - dans le cas des peres assassins, ils vont meme jusqu'a s'assurer qu'il n'y en ait pas."

"On voit aussi de plus en plus d'hommes abattre des enfants dans le cadre d'une garde conjointe leur rappelant un divorce qu'ils refusent encore d'assumer."

"Ce mouvement, essentiellement antifeministe, cherche a reserver aux hommes des privileges sociaux et des mesures de soutien selectif en faisant passer des hommes pour les victimes de comportements interesses qu'ils choississent: viol, decrochage scolaire, alcoolisme, toxicomanie, violence, crime, suicide, etc. "

 
"Par exemple, on blamera beaucoup moins un homme qui neglige - ou meme tue - ses enfants qu'une femme, (...) "

Martin Dufresne
 http://1libertaire.free.fr/masculinism2.html

On voit aussi de plus en plus d'hommes abattre des enfants dans le cadre d'une garde conjointe leur rappelant un divorce qu'ils refusent encore d'assumer.




Et nos gouvernements

 Dans la publication "Vers un nouveau contrat social pour l'égalité entre les femmes et les hommes" du Conseil du statut de la femme proposant les futures orientations du gouvernement et traçant la voie de la à la future Commission parlementaire de janvier on dit:
"La violence conjugale est bien l'une des manifestations les plus extrêmes du rapport de pouvoir entre les femmes et les hommes. Ce problême trop répandu a des impacts sociaux importants et n'épargne aucune classe sociale. Les hommes,même ceux qui n'usent pas de violence, ont un rôle à jouer pour aider à freiner ce fléau"  

D'après une étude effectuée en 2002 par Léger Markting auprès de la population canadienne, 98,8 % des femmes affirment n'avoir jamais été victimes de violence physique de la part de leur conjoint... 93,4 % affirment n'avoir jamais été victimes de violence verbale...  ( enquête réalisée du 5 février au 9 février 2002. Échantillon: 1511 canadiens. Marge d'erreur: plus ou moins 2,6%.Léger Marketing, 507 Place d'Armes, bureau 700, Montréal  514-982-2464.  Titre du document : LES RAPPORTS HOMMES-FEMMES AU CANADA.)


Brochure:  "Le substitut du procureur général et la violence conjugale"

"Quelques 300 000 femmes en sont victimes chaque année au Québec(...)"

Brochure: CLSC de la région Basse-Ville-Limoilou:
"Au Québec, UNE FEMME SUR QUATRE affirme avoir été victime de violence physique ou sexuelle de la part de son conjoint"

"Nous avons choisi d'aborder la violence conjugale sous l'angle de la violence exercée par les hommes envers les femmes parce que ces dernières en sont les victimes dans la très grande majorité des cas"
Prévenir, dépister , contrer la violence conjugale, , Gouvernement du Québec,1995


Guide de pratiques policières (À l'usage exclusif des services de polices)

" La violence conjugale comprend les agressions psychologique, physique et sexuelles; (...) par son conjoint ou ex-conjoint dans une relation maritale ou non, (...) dans un contexte où la victime (...) la victime et l'auteur (...) l'agresseur (...) les personnes blessées (...) le suspect (...) si le conjoint possède des armes (...)
http://papataime.com/20060310-PolDIntEnMatiereDeViolConj.pdf



Commentaires des internautEs



Reçu le 5 décembre 2009 à 1:00h

Vous me faites pitié, vous et votre bande d'éclopés qui grimpent sur les ponts en se déguisant en Batman.  Votre sexisme est à vomir.  Vous êtes au fond des mous, des couilles molles qu'aucune femme ne veut.  D'où votre immense frustration.  Nous avons gagné, vous avez perdu.  Point.  D'ailleurs personne ne vous donne le moindre crédit.  Les élus ignorent votre braillage.  Nous, les féministes nous nous sommes battues pour l'égalité qui n'est pas encore acquise.  Nous contrôlons plusieurs départements de sciences sociales dans les universités et on nous écoute, nous, quand nous prenons la parole.  C'est normal car nous avons de l'instruction, nous avons lu, nous avons étudiée.  
Quant à votre groupe de divorcés frustrés tout le monde sait qu'il est composé d'incultes qui n'ont pas franchi les portes du CEGEP.  Le combat est inégal.  Nous avons gagné et l'ampleur de notre victoire s'affirme d'année en année.  Pendant que vos esprits malades celui qui je ne nommerai pas, nous allons célébrer ces braves femmes qui sont mortes pour la cause de l'égalité.  Leur combat n'a pas été vain. 
Instruisez-vous, tenez un discours cohérent et peut-être qu'un jour on vous écoutera si, bien sûr, vous parlez sincèrement en faveur de l'égalité des sexes.  Nous vous dominons et nous en sommes fières.  Mais dites-vous que vous ne méritez pas autre chose.
Une femme debout.
Sophie Germain

NDLR: Les caractères en gras ont été mis en évidence par nous pour souligner l'accord de l'auxiliaire avoir...



Et quelques vérités

"La loi patriarcale, dont le cours n'a jamais été très fort au Québec, est à toutes fins pratiques disparue ou marginalisée, tandis que la vieille dominante matriarcale persiste, sous la guise notamment du terrorisme féministe."
 
"La société actuelle serait à dominance  matriarcale, puisque la condition masculine fait problème."
  Nicole Gagnon ( professeur de sociologie), L'ANTIFÉMINISME, Stanké 


« Et certaines idées féministes d’égalité entre les sexes auront sans doute plus contribué à dévaloriser les relations entre les hommes et les femmes qu’à vraiment les renouveler. Vécues à travers une symbolique homosexuelle (puisque telle est la revendication inconsciente des féministes) qui n’est pas créatrice de vie sociale entre les deux sexes, les relations hommes-femmes  ne sont plus fondées sur « l’un est opposé à l’autre », mais « l’un est l’autre ».

Tony Anatrella, psychanalyste, professeur de psychologie clinique, spécialiste de la psychologie juvénile, sexuelle et de  problèmes de couples.
« NON À LA SOCIÉTÉ DÉPRESSIVE », Champs Flammarion, 1995


"Alors que la criminalité diminue chez les hommes, elle augmente chez les femmes. Le taux d'incarcération des femmes est passé de 3,5% en 1972 à 7% en 2001. C'est surtout la proportion de crimes avec violence qui s'est accrue, passant de 7,8% à 17,2%des délits. Ce sont les chiffres que révèle l'étude de Marie-Andrée Bertrand, de l'École de criminologie, publiée sous le titre LES FEMMES ET LA CRIMINALITÉ (Athéna,2003)." 
LA REVUE DES DIPLÔMÉS  DE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL  No 407- Automne 2004, page 25 


"Faire un doctorat est un pari. Personne n'est assuré d'avoir un poste de professeur d'université au sortir de ses études doctorales, mais quiconque connaît nos universités sait très bien que le marché, depuis 15 ou 20 ans, favorise nettement les femmes par rapport aux hommes. S'il n'est pas rare de voir des femmes être embauchées sans publication et même parfois que la thèse ne soit pas terminée, il est fréquent, en revanche, de trouver des hommes  qui ont un curriculum garni de stages postdoctoraux, de livres et de nombreux articles scientifiques et qui n'ont pas ( ou n'auront jamais) la chance d'obtenir un poste de professeur d'université. Et souvent, pour un homme, le fait d'avoir un meilleur dossier que celui d'une femme en lice ne lui suffit même pas pour décrocher un poste. Dans certains cas, pour être certains d'écarter les candidatures masculines, des départements de sciences sociales ouvrent des postes dans des domaines bien précis du "savoir" féministe."
Robert Leroux, professeur adjoint au département de sociologie de l'Université d'Ottawa, LeDevoir, Libre opinion, 7 mars 2003  


"En marge de cette criminalité qui désigne des femmes violentes,  les sévices sur les enfants restent dans l'angle mort des séries statistiques. Moins visibles ou refoulés dans dans l'inconscient collectif, ils relèveraient néanmoins en grande partie de pratiques féminines."
 
"Qu'il soit permis de dire à ce propos que les représentations féministes (et l'historiographie qui en découle) ont malgré tout rendu tabou le sujet violence des femmes."
 Cécile Dauphin, CNRS



"Quand j'ai publié PRONE TO VIOLENCE, un livre sur mon travail auprès des femmes violentes et de leurs enfants au refuge, j'ai été crucifiée par des centaines de femmes brandissant des bannières. "Tous les hommes sont des bâtards!" disaient certaines de ces banderoles. "Tous les hommes sont des violeurs!" hurlait une autre."
Erin Pizzey, fondatrice de la première maison d'hébergement pour femmes


"Une société de droits telle que la nôtre favorise d'ailleurs les profiteurs.(...) Ce sont des siphonneurs d'avantages et de privilèges.Ils connaissent les règles, les lois et surtout la façon de les contourner et de les utiliser à leur profit."
 Madame Denyse Bombardier, LES PROFITEURS, LeDevoir, 12 décembre 2004


"Mais l'endoctrinement ne devient véritablement satanique, que s'il réussit à rassembler des multitudes d'humains, des continents, voire l'humanité entière autour d'une doctrine fausse et perverse."
 
 "Lorsqu'une idéologie mondiale et politique qui en découle sont fondées sur le mensonge, il faut s'attendre aux pires catastrophes."
 KONRAD LORENZ, Prix Nobel de médecine, LES HUIT PÉCHÉ CAPITAUX DE NOTRE CIVILISATION (Flammarion)
 
"The logic of feminism, ever since Plato, says that  in order for women to be equal to men, and free of their alleged exploitation in a patriarcal society, the State must look afther their children."
William D.Gairdner, WAR AGAINST THE FAMILY, Stoddart, 1992, page 333
 
 Les fausses accusations « On doit constater d'ailleurs, avec tristesse, qu'il est récemment devenu à la mode, dans certains dossiers matrimoniaux, d'accuser le conjoint de ce type d'infractions pour bonifier les chances d'une garde exclusive
(Juge Jean-Louis Baudouin, affaire André Alain)