Actualités




6 mars 2012
8 mars 2012
Jérémiades et mensonges

4 mars 2012
Féministes mais dépendantes
Le Journal de Québec



22 novembre 2011
La Chartre des droits, récemment modifiée pour inclure dans son intro la notion primordiale de l'égalité homme femme,, n'est appliquée que pour les privilège aux femmes...
La promotion de l'égalité homme-femme à sens unique


18 novembre 2011
Le féminisme comme mouvement d'asservissement de la femme
Un texte de François Brooks qui fera réfléchir quelques femmes


16 novembre 2011
Le programme unidirectionnel du SPVM
"pour prévenir l'irréparable" en causant de l'irréparable

<>12novembre 2011
Alain Soral décrypte l'arnaque du féminisme
 
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&hl=en&v=fdOY_ZAXXEk&gl=US


10 novembre 2011
L'angélisme des femmes proné par nos fémini$te$ radicales en prend pour son rhume

http://www.lepost.fr/article/2011/11/10/2634891_terrifiant-une-professeure-viole-onze-de-ces-eleves-mineurs.html

9 novembre 2011
La vérité sur la violence conjugale enfin dans un média tradititonnel

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201111/09/01-4466159-deux-yeux-ouverts-sur-la-violence-conjugale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_points-de-vue_794_section_POS1


20 octobre 2011
Un comité d'experts biaisé et inutile
Comité d'experts sur les homicides intrafamiliaux



28 septembre 2011
Misandrie et jounalisme à l'ancienne
Un texte d'Olivier Kaestlé


28 juillet 2011
L'affaire DSK et les CALACS
Un prétexte à la désinformation

2 juillet 2011
L'entraide au masculin
Les statistiques mystères

22 juin 2011
L'entraide au masculin et les statistiques stéroïdes
Adhérer à l'évangile féministe pour du ca$h

21 juin 2011
Selon les maisons d'hébergement pour femmes
Manque de ressource, manque de financement


20 juin 2011
Les statistiques bidons des CALACS
Ou, peut-on faire confiance à de tels organismes


26 mai 2011
CRI-VIFF et violence conjugale
Un colloque qui débute sur une fraude intellectuelle


12 mai 2011
Le Point du Lac St-Jean
Tromper la population pour du cash


10 mai 2011
Entrevue à Bouchard en parle
La future commission parlementaire sur les drames familiaux


3 mai 2011
Violence conjugale contre les hommes
Mode d'emploi


29 avril 2011
Prix Citron du journalisme
René-Charles Quirion


20 avril 2011
Un HLM pour femmes seulement
Discrimination et entorse à la Charte des droits du Québec


12 avril 2011
Prix Citron L'après-rupture
Benjamin Vachet, agent de propagande des CALACS?

11 avril 2011
Les agressions sexuelles: mentir pour du cash
CALACS et CRIPHASE dans le même bateau



5 avril 2011
Prix citron de L'après-rupture à Éric Thibault de l'Agence QMI
Interprétation dramatique et biaisée des statistiques de violence conjugale


29 mars 2011
La dictature de la pensée du Conseil du statut de la femme
Un discours incohérent, une dictature de la pensée, des privilèges pour la nomenklatura féministe



24 mars 2011
Histoire et mensonges féministes
Leonidas Durandal



22 mars 2011
Les hommes ne sont ni des citoyens ni des personnes
Les hommes victimes de discrimination peuvent-ilsporter plainte?


8 mars 2011
Le parcours d'un mensonge
Étude du parcours d'un mensonge féministe du type 300 000 femmes battues



28 février 2011
Plainte à la Protectrice des citoyens
Une Commission parlementaire discriminatoire



24 février 2011
Martin Dufresne et le lobby féministe
Ce "compagnon de route " du Conseil du statut de la femmes et ses erreurs statistiques

24 février 2011
Diminution de la violence et féminisme
La diminution de la violence conjugale n'a rien à voir avec les milliards dépensés en propagande et campagnes de sensibilisation


19 février 2011
La SQ et l'évangile féministe
Il serait temps que la SQ remette ses horloges à l'heure


17 février 2011
L'affaire Lola/Goldwater
Le retour à la grande noirceur?

16 février 2011
Violence conjugale chez les gais et lesbiennes
Fin de la théorie du besoin de domination de l'homme sur la femme

10 février 2011
Plainte à la Commission des droits de le personne
L'égalité POUR les femmes, une commission où les hommes ne sont pas invités


9 février 2011
L'analyse des résultats de Stat Can 2009 de L'après-rupture
Le Soleil de Québec publie...

8 février 2011
Analyse des résultats de l'enquête de Statistiques Canada 2009
Interprétation des résultats

1 février 2011
Violence conjugale: la réalité
Statistiques Canada 2009


28 janvier 2011

CALACS et fraude
La désinformation pour du cash

27 janvier 2011

Les organismes communautaires et le gaspillage de fonds publics
ORGANISMES COMMUNAUTAIRES… UNE SUITE D’ÉVÉNEMENTS TROUBLANTS



27 janvier 2011

La violence familiale au Canada 2009
Violence contre les hommes, presque équivalente à celle contre les femmes


11 juin 2010

Montréal Express
Faussetés statistiques et dégâts sociaux




2 juin 2010

Violence conjugale:
La propagande gouvernementale toxique continue



28 mai 2010

Entrevue video de "La Métropole"
Le livre noir du féminisme défiant


14 mai 2010

Violence conjugale: Mensonges et propagande
Un article de L'Express Rive-Sud





13 mai 2010

Conférence de presse mobile: une grande première
Lancement officiel du livre-choc intitulé : " 300 000  femmes battues, y avez-vous cru?  "



5 mai 2010
Le féminisme parasite
Harper coupe les fonds



3 mai 2010

Invitation de l'après-rupture
Lancement du livre '300 000 femmes battues, y avez-vous cru?'


  30 avril 2010

Des commentaires instructifs à propos des statistiques stéroides.
Un article de Gilles Proulx dans le Journal de Montréal du 30 Avril.


14 avril 2010

Prix citron L'après-rupture au Dr Nadia Gagnier
pour son article du 12 avril 2010 paru dans LeSoleil et intitulé: " Les effets de la violence conjugale sur les enfants"



25 mars 2010

Violence conjugale:

Entrevue  de Jean-Pierre Gagnon et Lise Bilodeau avec Sylvain Bouchard du 93,3 FM à propos du livre "300 000 femmes battues"


Myriam Bédard / La Cour d'appel déboute l'ancienne médaillée... /mais: La Cour d'appel maintient la sentence bonbon...


Par Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 22 mars 2010 11:52

Justice -
Appel rejeté pour Myriam Bédard

La Cour
d'appel déboute l'ancienne médaillée olympique et maintient le verdict
rendu et la peine imposée en septembre 2007 pour l'enlèvement de sa
propre fille, alors qu'elle avait contrevenu à une ordonnance de garde.


Le verdict de culpabilité et la peine prononcée contre l'ancienne médaillée olympique canadienne Myriam Bédard, en septembre 2007, seront maintenus.
La Cour d'appel a débouté Mme Bédard et a maintenu le verdict de culpabilité pour l'enlèvement de sa propre fille, alors qu'elle avait contrevenu à une
ordonnance de garde. La Couronne, qui demandait une peine plus sévère, a également subi un revers
 
La Cour d'appel n'a retenu aucun des motifs évoqués par Mme Bédard pour faire casser le verdict et la peine. Rappelons que Myriam Bédard avait reçu une absolution conditionnelle de  la Cour supérieure, assortie d'une ordonnance de probation de deux ans.
 
Myriam Bédard a été arrêtée le 22 décembre 2006 dans un hôtel du Maryland, aux États-Unis, après que son ex-conjoint eut signalé la disparition de sa
fille. Elle a été détenue pendant 14 jours, avant d'être rapatriée au  pays.

Le 5 janvier 2007, de retour à Québec, elle faisait officiellement face à une accusation d'enlèvement de sa fille.

Rappelons que Myriam Bédard a remporté deux médailles d'or en biathlon aux Jeux  olympiques de Lillehammer, en Norvège, en 1994.

Coclusion au jugement de la Cour d'appel:  Mesdames, vous pouvez  priver vos enfants de la présence de leur père, partir à l'étranger avec eux, Et vous ne risquez rien de grave...


 http://actualites.ca.msn.com/grands-titres/rc-article.aspx?cp-documentid=23699379





17 mars 2010

Un livre choc qui dénonce le féminisme québécois déviant...

" 300 000 femmes battues, y avez-vous cru? "




2 mars 2010

Le patriarcat et le Titanic...
Un texte de Barbara Kay traduit en français

(...)
Cette étude nous rappelle que l’héroïsme du Titanic fut un phénomène réfléchi, et un dont les féministes refusent de discuter 
(...)



24 février 2010

Violence conjugale et manipulation statistique

En Montérégie, plus de 2 087 femmes ont été, en 2007, victimes d’une infraction commise dans un contexte conjugal, tels un meurtre ou une tentative de meurtre, une agression sexuelle, un voie de fait, un enlèvement ou une séquestration, un harcèlement criminel ou des menaces.

Le comité consultatif de la Table de concertation sur la violence conjugale et sexuelle faite aux femmes et aux enfants Beauharnois-Salaberry


J’aimerais rappeler à ces groupes de pression que, manipuler les statistiques officielles dans le but d’obtenir de juteuses subventions gouvernementales de toutes sortes et entretenir une propagande victimaire qui laisse toujours entendre que les hommes sont pratiquement les seuls agresseurs dans un contexte de violence familial, est d’ordre criminel

Jean-Pierre Gagnon
Recherche
L'après-rupture
 


22 février 2010

Viewpoint

Robert Smol

It is not just women who are the victims of spousal violence

Last Updated: Monday, February 22, 2010 | 12:40 PM ET

By Robert Smol, special to CBC News

http://www.cbc.ca/canada/story/2010/02/22/f-vp-smol.html


(...)
Not men as perpetrators — there we seem to have a handle on things. Rather, I'm talking about the hundred thousand or so confirmed male victims who are, often violently, abused by their female partners every year.


17 février 2010

Une lettre au premier ministre Harper

Monsieur le premier ministre.

L'article suivant démontre l'absurdité des subventions aux groupes de féministes avaleuses de fonds gouvernementaux.

Cinq millions (5 000 000$) pour compiler une liste de 520 femmes tuées OU disparues sur quarante ans , soit 13 par années dans tout le Canada, celà fait selon mes mathématiques la somme de 9 615$ par femme décomptée: pure folie?

(...)





Une autre montée aux barricades de Bernard Drainville

11 février 2010

Le député de Marie-Victorin, Bernard Drainville, ainsi que d’autres députés péquistes, montent aux barricades pour forcer la tenue d’une enquête publique dans le secteur de la construction. C’est une initiative fort louable.

Il aurait cependant été souhaitable que nos élus politiques s’inquiètent tout autant, sinon plus, lors de la parution du Rapport 2008-2009, tome 1, chapitre 3 du Vérificateur général du Québec. Le Vérificateur a scruté à la loupe les horreurs financières de plusieurs organismes communautaires.

(...)

Un commentaire de Jean-Pierre Gagnon publié dans Le Courrier Sud 




2 février 2010

<<Women's Studies are losing funding because they are losing students>>
<<The revolution is over. Women won>>
<<What's good about Women's Studies can be taught in other disciplines. What's bad is unworthy of a university's endorsement>>
<<Women's Studies are superfluous in every respect, and calling them Gender Studies won't disguise that reality.  Goodbye, salut, farewell, shalom. Don't slam the door on the way out.>>

Barbara Kay
National Post

http://network.nationalpost.com/np/blogs/fullcomment/archive/2010/02/02/barbara-kay-women-s-studies-courses-are-political-activism-not-academic-scholarship.aspx#ixzz0eP4XRDmm

Les féministes sont les idiotes utiles de la société marchande

  Publié par admin le 28 / 01 / 2010

En ligne:  http://harakiri.ca/2010/01/le-feministes-sont-les-idiotes-utiles-de-la-societe-marchande/


 Le mardi 26 janvier 2010
 Chroniques Richard Martineau
La guerre des sexes

26/01/2010

(...) 

Première question au réalisateur :

«Ne trouvez-vous pas que votre film suinte la mauvaise foi ? Les masculinistes que vous avez interviewés disent des énormités, que le féminisme est un crime contre l'humanité, que les féministes sont des nazies, etc. Mais j'aurais pu faire EXACTEMENT la même chose avec le clan adverse !»

«J'aurais pu mettre une caméra devant des féministes extrémistes (comme Andrea Dworkin, qui a déjà dit que toute pénétration vaginale, même consentie, est un viol), les faire parler pendant une heure, isoler leur affirmation la plus tordue, mettre tous ces extraits d'entrevues bout à bout et dire : »Regardez, toutes les féministes sont des cracks-pots !«»

(...)

En ligne : http://lejournaldemontreal.canoe.ca/journaldemontreal/chroniques/richardmartineau/archives/2010/01/20100126-054446.html

 L'entrevue de Monsieur Martineau avec Patrick Jean semble l'avoir aidé à comrendre...

                                                  


                                                      

L’AGENCE DES DROITS DES HOMMES DU QUÉBEC

     500, rue de la Montagne, suite 201, Montréal, Qc, H3C 4T6

Tél : (514) 931-5564  --  hommesdroitsquebec@videotron.ca

 

À TOUS LES MÉDIAS                                                                              26 janvier  2010           

 

                                     

À voir l’enthousiasme de nombre de médias observé à l’annonce de la sortie du nouvel outil de propagande féministe sous forme de  faux en documentaire et intitulé : La Domination Masculine, il importe de remettre les pendules à l’heure avec diligence. En souhaitant que nombre de sensationnalistes bien de chez-nous prennent soin de lire les prochaines lignes, de façon à ce qu’ils puissent prétendre au métier de journaliste, et non à celui de promoteur de trash movie.

Le piège de la généralisation  

Selon le réalisateur de cet effroyable navet, on assisterait à une recrudescence du machisme, lequel serait particulièrement présent au sein des regroupements masculins. Cela est faux au sens strict du terme; pour avoir fréquenté ces regroupements durant des années, prenez ma parole : JAMAIS je n’y ai rencontré de réactionnaires, machistes ou  plaies de société à l'image de ceux décrits à l’intérieur de cette production, soigneusement ciblés par ce Belge de façon à procéder à une propagande à peine subtile. Je le répète : JAMAIS. J'y ai plutôt rencontré de pauvres bougres fortement préoccupés (et frustrés) par l'arbitraire politique, social, juridique et médiatique dont ils font l’objet depuis maintenant beaucoup trop longtemps.

L’extrémisme masculin

Quant à la propension de ces regroupements à utiliser le terme nazisme pour tenter d’éveiller la masse à leur problématique, il s’agit d’une façon malhabile d’exposer cet arbitraire, en comparant leur propre sort à celui du Juif de l’époque, bouc-émissaire et objet de propagande qui fut privé de ses droits fondamentaux par la promulgation de lois iniques.  Malhabile certes, mais peut-on, et dans les faits, leur reprocher cette comparaison à connotation extrême, compte tenu de la mésaventure vécue par l’enseignant Henri Fournier qui, en raison de son statut d’homme,  vit sa vie ruinée par le comportement arbitraire des autorités à son égard alors qu’il fut arrêté, menotté, emprisonné puis traduit devant magistrat sur simples déclarations de plaignantes alors que pourtant, une simple déclaration ne suffit pas, à l’intérieur d’un État de droit, pour accuser quelqu’un au criminel ? Voilà le genre d’individu qui fréquente les regroupements masculins. Des hommes qui, à l’image de Fournier, ont vécu l’arbitraire, et non des machistes en puissance voués à la promotion d’un retour aux valeurs ancestrales. On ne peut en dire autant du propagandiste à l’origine de ce faux en documentaire, qui cherche visiblement à remettre  en selle un féminisme réactionnaire, axé sur la misandrie et fondé sur la bonne vieille manipulation intellectuelle.

 

Gordon Sawyer

Directeur



21 janvier 2009
The Domestic Violence Industry's war on men

 
By painting all males as brutes, feminists hope to reduce half the population to a state of dhimmitude.
Barbara Kay

 

The industry that has grown up around domestic violence (DV), or, as it is more precisely situated these days in research circles, intimate partner violence (IPV), began in good faith decades ago as a legitimate campaign to help women trapped in abusive relationships.

Over the years, as the triumphalist feminist revolution’s long march through the institutions of the West proceeded with eerily unchallenged vigor, DV emerged as a highly politicized touchstone justifying women’s entitlements — legal, economic, familial — at the expense of boys’ and men’s human rights.

(...)

 http://pajamasmedia.com/blog/the-domestic-violence-industrys-war-on-men/ 


18 janvier 2010

Dimanche Magazine de Radio-Canada 

Mise au point

"Suite à une révision de l'ombudsman, l'équipe de Dimanche magazine tient à préciser qu'elle regrette la diffusion de propos inexacts à l'endroit de l'organisme masculiniste L'après-rupture. Un seul collaborateur masculiniste, et non pas l'ensemble de l'organisme, semble faire de Marc Lépine un héros."

En ligne:  http://www.radio-canada.ca/emissions/dimanche_magazine/2009-2010/

18 janvier 2010

 J'haïs les féministes, Mélissa Blais, Éditions Remue-Ménage

Toutes des victimes

La victoire des intentions sur les faits

 À première vue, le titre de l’ouvrage de Mélissa Blais – J’haïs les féministes ! – cri du coeur souvent entendu (et rarement assumé…) par bon nombre de personnes, est plutôt attrayant. Il peut même prêter à sourire. C’est bien sûr sans connaître le contexte tragique et réel dans lequel cette phrase a été prononcée : la tuerie " antiféministe " de l’École Polytechnique de Montréal (Québec) en 1989 par Marc Lépine, qui avait fait 14 victimes par balle 1
Dans un deuxième temps, ce qui interpelle davantage, c’est le rapport quasi-idolâtre, superstitieux, passionnel, que Mélissa Blais entretient avec cette citation, comme si l’attentat pouvait être réduit aux seules intentions de son auteur, à une formule magique capable d’agir à distance et de manière atemporelle. Pour la sociologue, il s’agit de ne surtout pas s’écarter des " intentions politiques du tueur " 2. Les désirs, les fantasmes, les peurs, sont des ordres, et doivent commander au réel ! Cette surévaluation des intentions de Marc Lépine attire l’attention tant elle est caricaturale

(...)


 

Feminist Gulag: No Prosecution Necessary

Written by Stephen Baskerville

 Thursday, 07 January 2010 00:00

 http://www.thenewamerican.com/index.php/culture/family/2705-feminist-gulag-no-prosecution-necessary

7 janvier 2010

J'haïs les féministes, Mélissa Blais, Éditions Remue-Ménage

" Mélissa Blais ne s’en tient malheureusement pas qu’aux faits quand elle analyse la tuerie du 6 décembre : elle distribue surtout des casques cornus aux méchants " masculinistes " et tresse des couronnes du martyre pour les héroïques victimes que seraient les " féministes ".

  http://www.nonfiction.fr/article-3050-p3-toutes_des_victimes_.htm



Agressions sexuelles

Henri Fournier non coupable

Mise à jour le jeudi 29 octobre 2009 à 15 h 15
Radio-Canada

 http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2009/10/29/007-henri-fournier-acquite.shtml?Authorized=1&AuthenticationKey=2_9_849e9433-f561-4935-a6b2-2fedf6cad19e.pkfaejeb 
 Gageons que les dix-sept "dénonciations à la police" ne seront pas soustraites de la déclaration universelle de criminalité (DUC") et continueront d'être comptabilisées par le Ministère de la Justice et les féministes

 
Pauvreté et parasites communautaires

L'Œil Régional - 9 janvier 2010
   http://monteregieweb.com/main+fr+01_300+Pauvrete_et_parasites_communautaires.html?ArticleID=621263

Opinions > Lettres des lecteurs
(Également publié dans la version papier)

Marie-Claude Durette, directrice de la Corporation de développement communautaire de la Vallée-du-Richelieu, et Pierre Curzi, député, s’attaquent à la pauvreté dans la région. Mission fort louable qui devra cependant éviter de tomber dans le choix de solutions simplistes trop souvent suggérées par certains groupes de pression communautaires. Une société est prospère lorsqu’elle produit de la richesse. Une société est riche lorsque sa main-d’œuvre est qualifiée, sa population instruite, ses entreprises concurrentielles et innovatrices. On n’en sort pas.

Les organismes communautaires ont malheureusement l’habitude de proposer des solutions magiques comme l’augmentation du salaire minimum, de l’aide sociale et surtout de leurs subventions. Ces organismes ont vertement été critiqués dans le Rapport 2008-2009, Tome 1, chapitre 3 du vérificateur général du Québec. Des horreurs financières dans le communautaire que le député Curzi aurait intérêt à analyser avant d’entreprendre sa croisade contre la pauvreté. Des organismes grassement subventionnés qui ont fait de la martyrologie des individus une industrie fort lucrative. Des organismes qui ne produisent aucune richesse collective et qui contribuent à créer des citoyens de plus en plus dépendants de l’État, un État qui est étouffé par une dette catastrophique et qui a outrageusement négligé de surveiller rigoureusement les organismes qu’il subventionne à coups de millions annuellement. Dans son Rapport, le vérificateur général donne des exemples révélateurs qui auraient dû mener à des enquêtes au criminel et alerter les médias. Inquiétant silence politique et médiatique à la suite de la publication du Rapport…

Faire le ménage dans les 5000 organismes communautaires québécois à partir des révélations inquiétantes du vérificateur général permettrait de dégager plusieurs millions afin d’investir dans le perfectionnement de la main-d’œuvre, en éducation et en innovation dans les entreprises. Seuls les organismes communautaires voués à l’aide aux véritables plus mal pris de notre société mériteraient d’être subventionnés. Je pense en particulier à l’aide aux personnes âgées, aux handicapés, aux enfants en difficulté et aux sans-abri. Salutaire élimination systématique de centaines d’organismes communautaires parasites qui coûtent une fortune aux simples travailleurs qui, eux, font rouler l’économie et contribuent à la richesse de notre société.

Notre gouvernement, nos politiciens régionaux, doivent courageusement nettoyer le monde communautaire malgré le tollé inévitable qu’il provoquera avant de tenter d’éliminer la pauvreté en Montérégie…

Jean-Pierre Gagnon

Belœil



9 janvier 2010

Un plan de lutte contre l'homophobie méprisant pour la population

 http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201001/06/01-936674-un-plan-de-lutte-contre-lhomophobie-meprisant-pour-la-population.php    

 

Pas de filles dans la classe

Sébastien Ménard

Une polyvalente de Montréal est en train de prouver qu'on peut lutter efficacement contre le décrochage scolaire chez les garçons en les séparant des filles et en misant sur la techno. Journal de Montréal, 22 décembre 2009

L'après-rupture prône depuis des années le retour au classes non mistes pour contrer le décrochage scolaire...



En plein Paris, l’étrange rapt d’une avocate


En ligne:  http://www.francesoir.fr/faits-divers/2009/12/25/enlevement-avocate-paris.html
 http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2009-12/en-plein-paris-l-etrange-rapt-d-une-avocate-5610049.html

et

 
Cap-Rouge

En instance de divorce, elle met le feu à la maison

Agence QMI 
20/12/2009
 
ou, l'angélisme des féministes
 

Magazine LeMonde, 19 décembre 2009

Magazine LeMonde 19 dec 09



22 décembre 2009

Pas de filles dans la classe

La réussite de classes non-mixte...Ce que préconise L'Après-rupture depuis des années pour contrer le décrochage scolaire des garçons

http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2009/12/20091222-053401.html 





Why men earn more than women

Work with Marty Nemko
For decades, we in the media have reported that women earn less than men. As a result, we've created a generation of angry women and self-conscious men.

A new book, "Why Men Earn More," by Dr. Warren Farrell, shows we've been dead wrong: For the same work, women earn more than men. His findings are based on a comprehensive review of government and other statistics.

http://www.bankrate.com/brm/news/career/20050307a1.asp

http://fr.canoe.ca/infos/chroniques/richardmartineau/archives/2009/05/20090530-080900.html

Extrait : Le gène du camion

Avant, je haussais les épaules dès qu'un groupe masculiniste disait qu'on devrait adapter les programmes d'éducation pour les petits gars. Maintenant, je tends l'oreille.



option du projet de loi 25 - Loi modifiant la Loi sur l'équité salariale - La Commission de l'équité salariale se réjouit: «Nous pourrons agir plus et mieux pour faire appliquer la Loi.»
    QUÉBEC, le 27 mai /CNW Telbec/ - La présidente de la Commission de
l'équité salariale, Me Louise Marchand, se réjouit de l'adoption, aujourd'hui
par l'Assemblée nationale, du projet de loi modifiant la Loi sur l'équité
salariale. «A compter de maintenant, la Commission de l'équité salariale
pourra agir plus et mieux et ne fera l'économie d'aucun moyen pour faire
appliquer la Loi. L'adoption du projet de loi confirme dans un message clair
l'importance accordée à l'équité salariale qui non seulement est un droit,
mais qui est aussi une valeur fondamentale de la société québécoise», a-t-elle
précisé.
Le projet de loi adopté aujourd'hui vient répondre aux attentes exprimées
lors des consultations tenues l'année dernière et au printemps, en plus de
donner un souffle nouveau pour que l'équité salariale soit atteinte dans
toutes les entreprises du Québec.
Dans l'exercice de son rôle décisionnel, la Commission veillera à
l'application de cette loi modifiée afin que l'équité salariale soit atteinte
et son maintien soit assuré dans toutes les entreprises du Québec, dans le
respect des règles de justice et d'équité. La Commission veillera par ailleurs
à prodiguer aux entreprises tout le soutien requis pour qu'elles s'acquittent
de leurs obligations.
«La Commission n'aura de cesse que cette loi prenne tout son sens et
qu'elle s'incarne, sereinement, dans les moeurs du marché du travail et
partant, dans la vie des femmes. Nous avons aujourd'hui la certitude que, dans
le droit fil de l'égalité entre les hommes et les femmes, la Loi sur l'équité
salariale fait indéniablement partie de notre patrimoine collectif», a déclaré
la présidente de la Commission.

Des changements significatifs

Les modifications apportées à la Loi sur l'équité salariale portent
principalement sur les délais pour réaliser l'équité salariale et le maintien
de celle-ci.
Ainsi, les employeurs qui n'ont pas terminé leur exercice ont maintenant
jusqu'au 31 décembre 2010 pour réaliser l'équité salariale dans leur
entreprise. Les employeurs qui dépasseront ce délai devront, en plus de payer
les ajustements dus selon la date de leur assujettissement à la Loi avec
intérêt au taux légal, verser une indemnité additionnelle.
Une fois l'équité salariale atteinte dans leur entreprise, les employeurs
devront procéder à une évaluation du maintien de cette équité à tous les cinq
ans. Les employeurs devront par ailleurs effectuer une déclaration attestant
que l'équité est atteinte et maintenue.

Un plan d'action pour assurer l'application de la Loi

La Commission de l'équité salariale est prête dès maintenant à relever le
défi de la mise en oeuvre de la Loi sur l'équité salariale et c'est avec
enthousiasme qu'elle prépare un important plan d'action visant à informer et à
soutenir les diverses clientèles. Avec les ressources accrues dont elle
disposera, la Commission réalisera des activités d'information, de
sensibilisation, de formation, de soutien et d'accompagnement. La Commission
travaillera aussi en étroite collaboration avec les partenaires du marché du
travail, qui viendront l'épauler au sein d'un comité consultatif.
«La confiance dont on nous investit et les nouveaux moyens que l'on nous
consent nous permettront de consolider notre parti pris de l'ouverture, pour
faire mieux connaître et comprendre la Loi, et ainsi réaliser notre mission
d'information, de communication, de formation et de surveillance», a affirmé
Me Louise Marchand.


-30-

Préscolaire et maternage destructeur

La Fédération des syndicats de l'enseignement propose que l'entrée au préscolaire s'étende sur plus de cinq jours.
2009-05-06 07:52 - Commentaire d'opinion

- / LBR.ca / - La Fédération des syndicats de l'enseignement propose que l'entrée au préscolaire s'étende sur plus de cinq jours. Il s'agit encore une fois d'un triste exemple de maternage de nos enfants. Le stress fait partie de la vie et plus vite l'enfant d'âge préscolaire quittera les jupes de sa mère et plus il sera en mesure d'affronter les difficultés de la vie.

http://lbr.ca/article-4-11158.html

Le drame de Piedmont

L'homme de Piedmont
Mario Roy
LaPresse, 25 février 2009

(...)
Ce qui compte, c'est que, malgré l'horreur du geste, l'humanité de cet homme est cette fois reconnue. Qu'il n'est pas instantanément «jeté» comme une bête. Qu'il n'est pas condamné avant procès par le tribunal de l'opinion publique qui, dirait-on, découvre aujourd'hui une telle chose que la souffrance des hommes.

À ce jour, rien n'était parvenu à opérer ce changement de vision. Surtout pas le fameux rapport Rondeau, Les hommes: s'ouvrir à leurs réalités et répondre à leurs besoins (2004), qui recommandait d'augmenter les ressources destinées aux hommes - précisément parce que, parfois, ils souffrent. Le rapport a été déchiqueté par le puissant lobby du féminisme institutionnel (un problème «fabriqué» n'est-ce pas?) et conséquemment classé dans le classeur des affaires classées. 

(...)

En ligne:  http://www.cyberpresse.ca/opinions/editorialistes/mario-roy/200902/25/01-830873-lhomme-de-piedmont.php


Un acte de vengeance Sébastien Ménard
Le Journal de Montréal
23/02/2009 05h52
On y trouve les commentaires de J-C Boucher
 http://www.canoe.com/archives/infos/societe/2009/02/20090223-055200.html




A propos de Polytechnique


L'émission de Bazzo du 12 février 2009 à Télé-Québec

Les féministes se sont-elles approprié les événements de Polytechnique ? Nous en débattons avec Catherine Fol et Maxime-Olivier Moutier.
http://video.telequebec.tv/?idVideo=1204

Et qu'en disent les féministes doctrinaires?
 http://sisyphe.org/spip.php?article3212
Article intitulé: "Un crime politique sans contexte"
(...)
On a dit que Polytechnique exprime compréhension et compassion pour les personnes qui ont vécu de près cette tragédie, les étudiant-es de Polytechnique, les familles et autres proches des 14 victimes. J’ai entendu certaines personnes dire qu’elles y avaient trouvé consolation et réconciliation. Tant mieux pour elles, mais ce n’est pas mon cas. Un autre film sera nécessaire, qui prendra en compte la souffrance et les traumatismes des femmes et de toutes les féministes que le meurtrier a tuées symboliquement, par procuration, en exécutant 14 jeunes filles au cri de « j’haïs les féministes ».
(...)

de toutes les féministes que le meurtrier a tuées symboliquement, par procuration, en exécutant 14 jeunes filles au cri de « j’haïs les féministes ».   M'enfin!?!?


Pour en finir ave Polytechnique, le film
7 février 2009

“Polytechnique”, ou le terrorisme lacrymal québécois

On pourrait croire, d’après le synopsis, que Polytechnique est une sorte de huis clos. Ce serait supposer à tort que ce film est une oeuvre d’art autonome, avec ses imprévus, ses nuances, ses strates de sens propres. Bien au contraire, cette “oeuvre”, et c’est bien dommage, n’est que le prolongement filmé d’un récit idéologique maintenant vieux d’une vingtaine d’années ; un récit connu, diffusé, remâché et imposé de toutes les façons possibles par l’État et les médias de masse
(...)
Tout d’abord, il est faux de dire que le film n’apporte pas de “réponses toutes faites”, alors que absolument tout, dans ce film, l’histoire comme la mise en scène, est orienté par une logique féministe.
(...)

Et pour comprendre qui sont ces malades qui ont perpétré de tels massacres: 
Peter Langman, éminent chercheur américain, se livre à une étude détaillé de dix individus qui ont perpétré des massacres dans des établissement scolaires aux États-Unis au cours des années récentes  

 BBC Newsbeat, 10 février 2009
'She'd put cigarettes out on me'

By Jim Reed
Newsbeat reporter

Men in England and Wales aged between 20 and 24 are just as likely to be abused by their partners as women in the same age group. Campaigners claim not enough is being done by the police, social services and the government to tackle the problem. Read one victim's story.

Pour lire la suite: 

http://news.bbc.co.uk/newsbeat/hi/health/newsid_7878000/7878801.stm 


La Presse et cyberpresse 10 février 2009

Forums de parents, où sont les pères?

http://www.cyberpresse.ca/vivre/famille/200902/10/01-825768-forums-de-parents-ou-sont-les-peres.php
(...)
N'empêche : sur près de 300 pages de communications épluchées, pas un mot, ou presque, sur les pères. «Quand une femme a mentionné son conjoint, c'était pour signaler qu'il trouvait qu'elle passait beaucoup de temps à l'ordinateur...»
(...)
Germain Dulac, le grand spécialiste de la paternité au Québec, ne croit pas qu'il y ait vraiment matière à s'inquiéter. «Les groupes de discussions, ça n'intéresse pas les gars. Les gars sont dans l'action: ils vont essayer toutes sortes d'affaires jusqu'à ce que ça marche», dit-il. De leur côté, les filles se sentent «investies d'une compétence maternelle». «Les féministes ont beau s'énerver avec la question du partage des tâches, dans la vrai vie, c'est beaucoup plus efficace de diviser les tâches, dit-il. À unmoment donné, il faut opérer dans la vie.»

Pour en savoir plus:  www.petitmonde.com/forum/accueil.asp



L'omerta s'effrite petit à petit...


A l'émission "Tout le monde en parle" de Radio-Canada du 8 février 2009, à propos de Patrick Rémy:
 
On a aussi appris qu'il avait été dépendant affectif et victime de violence conjugale de la part d'une femme. Il était prisonnier. Il ne pouvait parler de sa situation. Il espère que son intervention publique pourra aider d'autres victimes de violence, hommes ou femmes.
En ligne:  http://www.showbizz.net/articles/20090208222841/tout_monde_parle_emission_heteroclite.html

Pour voir cette partie de l'émission:
 http://www.radio-canada.ca/emissions/tout_le_monde_en_parle/saison5/episode.asp?idDoc=73826





L'oeil Régional

7 février 2009
Jean-Pierre Gagnon

L'Essentielle... l'autre côté de la médaille


Dans l'édition du 31 janvier dernier de L'Œil Régional, Mme JC Chayer de l'organisme L'Essentielle de Belœil aborde le sujet de la pauvreté des femmes. Mme Chayer n'utilise aucun chiffre, aucune étude fiable pour appuyer ses affirmations. Les nombreux organismes féministes largement subventionnés, dont fait partie L'Essentielle, laissent entendre depuis plus de 25 ans que les femmes auraient le monopole de la souffrance humaine. C'est carrément faire abstraction des chiffres officiels qui, eux, ne s'occupent pas d'idéologie. 
(...)
 
Pendant trop longtemps, les médias ont donné la parole aux idéologues féministes sexistes qui ont raconté n'importe quoi au sujet de la santé publique. L'Essentielle de Belœil en est un exemple parfait.

Jean-Pierre Gagnon

L'Après-Rupture


6 février 2009

Une crise économique, c’est sexiste, dites?

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/economie-affaires/la_crise_et_vous/index.asp?id=114631  

(...)
En effet, il appert que 82 % des emplois perdus depuis décembre 2007, date officielle du début de la récession américaine, étaient occupés par des hommes. 



Grève de la faim

Jean-Marc Bessette dénonce....

http://lejournaldequebec.sunmedia.ca/epaper/viewer.aspx?issue=25722009020200000000001001&article=158a6791-b487-41a8-b6e4-33d590524ad5&page=5

http://tva.canoe.ca/emissions/tvaendirect/archives/36076.html


http://lcn.canoe.ca/chroniques/denislevesque/


http://tva.canoe.ca/stations/cfer/nouvelle/20090202.html#61746

Et en video
http://tva.canoe.ca/emissions/tvaendirect/extraitvideodujour/


La loi de l'omerta dans les agences de santé

L'agence de santé du Saguenay cache la réalité de la violence conjugale contre les hommes
Paru dans Progrès-dimanche

 http://lapresrupture.qc.ca/progresdimanche.html 


 Pi des fois, L'AR est publié...


Progrès-Echo et Le Rimouskois
3 février 2009

Le combat de Jean-Marc Bessette
Lettre ouverte de l'organisme L'Après-Rupture

LE JOURNAL
Nouvelles générales - 3 février 2009 Mise à jour à 11:45:26
Actuellement, à Rimouski, Jean-Marc Bessette, directeur général de l'organisme «Pères pour toujours, les enfants d'abord», mène une grève de la faim dans le but de dénoncer le manque de services aux hommes en difficulté au Québec, aux pères en particulier.

Par la même occasion, Jean-Marc Bessette dénonce la main-mise du lobby féministe sur le système de santé. Il est malheureux que Jean-Marc Bessette qui s'implique depuis des années dans son milieu pour défendre la cause pères-enfants en soit arrivé à la conclusion que seule une grève de la faim réussira à réveiller les médias et nos politiciens. Notre organisme, L'APRÈS-RUPTURE, fournit depuis des années de l'information fouillée aux médias et aux politiciens pour ce qui concerne les injustices que subissent plusieurs pères qui veulent garder des liens significatifs avec leurs enfants après un divorce-séparation. L'APRÈS-RUPTURE a fait la preuve dans un récent document que les contribuables québécois étaient victimes depuis des lustres d'une «arnaque» financière et intellectuelle. (...)
La suite:  http://progresecho.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=83518&catname=Nouvelles+g%E9n%E9rales&classif=Nouvelles




A Sainte-Julie (Montérégie)

La violence au féminin

Guillaume Poulin-Goyer

L'Information de Sainte-Julie - 31 janvier 2009

Le stéréotype selon lequel l'homme est l'agresseur et la femme, la victime, dans un contexte de violence conjugale n'est pas toujours vrai. Lorsqu'il y a de la violence, elle est souvent mutuelle entre conjoints.

C'est ce qu'indique Denis Laroche, agent de recherche à l'Institut de la statistique du Québec. Ses recherches le poussent à constater que les femmes peuvent être violentes dans des proportions similaires aux hommes. Par violence, on entend des actes qui vont de la menace ou la bousculade, aux coups de poing ou à l'agression sexuelle.

Pas moins de 5,7% des hommes et 6,2% des femmes au Canada rapportent avoir subi de la violence de la part du   (...)

http://monteregieweb.com/Mon_Sainte-Julie/main+fr+01_300+La_violence_au_feminin.html?ArticleID=562674&JournalID=21


Même LeDevoir...m'enfin!?!?!?
En ligne: http://www.ledevoir.com/2009/01/31/commentaires/0902010937491.html

 

Hermil LeBel (limreh3@yahoo.ca)
Envoyé Le dimanche 01 février 2009 09:00

La récupération par les féministes intégristes et leurs « compagnons de route » des tristes évènements de polytechnique relève de la malhonnêteté intellectuelle et de la propagande haineuse. Vers le milieu des années 80, le ministère de la santé commence à publier des chiffres les plus farfelus concernant la violence domestique : une femme sur dix, puis 300 000 femmes chaque année au Québec puis encore récemment une femme sur trois (Michael Ignatieff !), en clair n'importe quoi en autant que le vers pénètre dans la pomme. Dans ce contexte, le drame de polytechnique fut un cadeau du ciel.

Aujourd'hui grâce à l'équipe de recherche de l'Après-Rupture (http://lapresrupture.qc.ca/recherche.html), nous savons que ces chiffres ne correspondent tout simplement à rien.

(...)




Une première: Lise Bilodeau et le Conseil du statut de la femme en accord!

 
Publié le 01 février 2009 à 05h00
LeSoleil

Droits des conjoints de fait: des féministes partagées sur la question

(...)
Au contraire, croit le Conseil du statut de la femme (CSF), la liberté de choix des conjoints doit être respectée. L'union de fait ne doit pas être assimilée au mariage, parce qu'ils constituent des engagements différents. Cette position du Conseil  remonte à 1991, et est la même aujourd'hui, a fait savoir sa présidente, Christiane Pelchat. Mme Pelchat a refusé de nous accorder une entrevue à cause du procès qui se déroule à la Cour supérieure de Montréal, entre «Lola» et son richissime ex-conjoint.
(...)
Lise Bilodeau dirige un organisme qui regroupe des nouvelles et nouveaux conjoints. Elle se dit féministe. Elle n'a aucunement le goût de partager ses biens avec un amoureux. «Ce que j'ai acquis, je ne veux pas le partager. Ce qui est à lui est à lui. Soyons autonomes, mesdames!» lance-t-elle. Elle trouve aussi que beaucoup de femmes ? comme Lola ? abusent. «Les femmes en amour ne voient pas clair. Il faut leur enlever de la tête qu'elles peuvent s'enrichir en vivant avec un homme», soutient-elle.

En ligne:  http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/societe/200901/31/01-822954-droits-des-conjoints-de-fait-des-feministes-partagees-sur-la-question.php





Journal de Montréal et Canoe
Influencé par les recherches de L'après-rutprue ?

Dépenses alarmantes
Éric Yvan Lemay
Le Journal de Montréal
29/01/2009 08h27 - Mise à jour 29/01/2009 12h18

Alors que plusieurs organismes communautaires crient à l'aide, d'autres accumulent les surplus et les dépenses farfelues grâce aux sommes fournies par le ministère de la Santé. (...)

En ligne: 
http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/01/20090129-082701.html 

Montérégie Web

Des statistiques contestables

 Le Journal de Chambly - 27 janvier 2009

Opinions > Lettres des lecteurs

Madame Pronovost,

J'ai lu avec intérêt votre récent texte portant sur la violence conjugale et la violence sexuelle […] Il s'est dit beaucoup d'énormités au sujet de ces types de violence. Beaucoup d'argent, sous forme de subventions, a été versé à une multitude d'organismes qui ont inventé des chiffres farfelus concernant ces types de violence.(...) 
Lire l'article:  http://monteregieweb.com/main+fr+01_300+Des_statistiques_contestables.html?ArticleID=562051


27 janvier 2009
En France aussi...

France-Soir
 

Hommes battus, les oubliés des violences conjugales

Nathalie Grigorcuik, le vendredi 9 novembre 2007 à 05:00
En ligne: http://www.francesoir.fr/enquete/2007/11/09/hommes-battus-les-oublies-des-violences-conjugales.html


Pi sur Canoe...
 

La violence conjugale

Aborder le thème de la violence conjugale est extrêmement délicat, car cela soulève de fortes réactions émotives, réactions qui nous empêchent souvent de voir la vraie réalité. Ces réactions sont fortement influencées par le préjugé de «l’homme violent, la femme victime» et de l’impensable social: «l’homme victime, la femme violente». Par Yvon Dallaire, psychologue - Collaboration spéciale
En ligne: http://www.canoe.com/artdevivre/ellelui/article1/2008/12/08/7670456-jdm.html 


En Beauce

Violence conjugale : les hommes ne sont pas les seuls coupables

En ligne: http://www.editionbeauce.com/actualites.asp?nID=5592&Cat=1
 

En Montérégie

La violence conjugale : pas seulement l'affaire des hommes

 En ligne:  http://monteregieweb.com/main+fr+01_300+La_violence_conjugale__pas_seulement_l_affaire_des_hommes.html?ArticleID=449983 


 
19 janvier 2009
Source: La dernière heure, Belgique
En ligne: http://www.dhnet.be/infos/societe/article/243201/gros-portefeuille-favorise-l-orgasme.html 

Gros portefeuille favorise l'orgasme

(19/01/2009)
Plus un homme est riche, plus sa femme jouit
BRUXELLES Selon des scientifiques britanniques de l'université de Newcastle, la fréquence des orgasmes chez une femme s'accroît en fonction de la bonne santé financière de son partenaire. 
Plus l'homme est riche, plus la femme sera épanouie sexuellement. 
Cette étude risque de déclencher les foudres des féministes, mais elle démontre, selon ses promoteurs, une évolution dans la course inconsciente chez la femme pour obtenir les "meilleurs gènes" de son partenaire. Jadis, les femmes choisissaient un homme fort et bon chasseur alors qu'au XXIe siècle, le compte bancaire a remplacé les gibiers de tout poil. L'orgasme et donc le plaisir, et non plus la reproduction, doit désormais être atteint via la recherche d'un partenaire aisé. 
La symétrie du corps et l'attirance sont aussi des critères importants, selon les scientifiques, mais la bonne santé financière apparaît comme le critère n°1. 

Rien n'a jamais changé depuis l'âge des caverne